A Blind Legend sur Ulule : c’est parti !!!

Dowino lance sa campagne Ulule pour A Blind Legend

Aujourd’hui, c’est le grand jour, A Blind Legend sort de sa coquille et se dévoile (un petit peu) sur la plateforme de financement participatif ULULE.

Dowino sur la plateforme de crowdfunding Ulule

Voici le lien exact :

http://fr.ulule.com/a-blind-legend/

Nous vous avons concocté quelques belles surprises dans les contreparties, une vidéo de présentation sympathique et plein d’autres choses à venir tout au long de la campagne qui durera jusqu’à fin juin. Alors venez nous suivre et nous poser toutes vos questions, c’est le moment ! Nous comptons sur vous pour que ce projet devienne réalité et pour ça, nous avons besoin de VOUS pour en parler un MAXIMUM autour de vous, à vos amis, à vos collègues, à votre famille, sur vos réseaux sociaux, vos blogs, votre journal intime etc… Nous comptons sur votre réactivité car le secret du crowdfunding est de faire un départ canon ! (et oui c’est pas la tortue qui gagne cette fois-ci…) ;-).

On en profite aussi pour remercier tous nos partenaires associations, entreprises, clusters, réseaux, prestataires et puis bien sûr vous !

On remercie particulièrement Maud, notre étudiante IESEG qui a travaillé plusieurs mois sur le projet en mécénat de compétence et qui a été plus que précieuse pour le faire avancer. Du coup, on a décidé de lui laisser la parole pour ce grand moment. Ecoutez, c’est son histoire :

“Financement participatif, ou crowdfunding. Ce terme recouvrait pour moi un concept flou avant que je ne m’immerge dans ce monde il y a quelques mois en commençant à travailler avec DOWiNO sur A Blind Legend. A cette époque même si j’aimais le concept je n’en avais qu’une idée vague, il me semblait en avoir entendu parler dans un magazine pour le financement d’un disque. 

Cette campagne commence il y a six mois par une étude de marché, de la veille sur les plateformes de financement participatif et beaucoup de recherches sur Internet. Sur le financement participatif (quelle évolution ces dernières années, les avantages comparés des différentes plateformes, tenter de répondre à la question primordiale : « qu’est ce qui fait qu’une campagne de financement participatif fonctionne ou échoue ? »), les applications et jeux vidéo pour malvoyants existants, les serious games (termes à l’origine aussi obscurs pour moi que le financement participatif). C’est une étape un peu fastidieuse, très théorique mais nécessaire.  Désormais « Kickstarter, Ulule, Kisskiss Bankbank, backeurs, stretch goals, contreparties » font partis de mon vocabulaire courant. J’ai aussi eu l’occasion d’échanger avec des personnes ayant mené des campagnes de crowdfunding réussies. Ce sont des gens passionnés par leur projet qui ont recommandé de mettre notre communauté au centre de la campagne :

Faire passer son message clairement auprès de la communauté est la clé !

Il s’agit de communiquer de manière simple et humaine tout en détaillant le projet. Il faut transmettre notre professionnalisme (il s’agit tout de même de convaincre des gens que nous ne connaissons pas de nous faire confiance, ce n’est pas rien !) et notre envie afin que tous croient autant que nous dans notre projet. Je me souviens de la première fois où j’ai entendu cette idée, j’ai cru avoir mal compris : un jeu vidéo pour malvoyants ? J’étais tout de suite intéressée et beaucoup de questions me sont venues.

L’ouverture d’une page sur Ulule peut sembler simple, seulement quelques rubriques à remplir. Mais cela représente l’aboutissement de mois de travail : la réalisation d’une carte des contreparties (comment créer de la valeur pour vous ?), du planning de community management (qui poste quoi quand et où ?), la réalisation de l’illustration, du trailer audio… de multiples détails à traiter au préalable pour ne pas être pris au dépourvu. Il  faut que les étapes de la campagne s’enchaînent avec fluidité et surtout, tout le monde doit avoir été prévenu qu’elle va débuter bien en amont.

Le financement participatif a cette capacité, cette magie, de réunir des centaines de personnes autour d’un projet en quelques semaines.

J’ai pu le voir autour de moi quand j’ai parlé du projet à ma famille et mes amis. « Likez cette page s’il vous plaît », en tant qu’étudiant, on reçoit des centaines de sollicitations de ce genre, des formulaires à remplir pour des mémoires, des sondages pour les étudiants en marketing. Mais j’ai tout de suite eu des retours enthousiastes, ils se sont mis à en parler autour d’eux et c’est la clé : une campagne est réussie si l’information circule.

Alors à vous de jouer !  (haha jeu de mots)”