La qualité de vie au travail chez DOWiNO

La Qualité de Vie au Travail (QVT), c’est forcément un sujet qui nous tient à cœur chez DOWiNO. Si veut être cohérent et qu’on veut améliorer le monde avec le serious game, il nous semble indispensable de commencer par le faire dans les murs de notre entreprise, et ça passe notamment par la QVT.

Pour rappel, la qualité de vie au travail désigne et regroupe sous un même intitulé les actions qui permettent de concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail pour les salariés et la performance globale des entreprises (ANI QVT-EP de juin 2013).

C’est un chantier en réflexion permanente chez nous, si bien que nous l’avons intégré à notre plan RSE pour les années à venir. On vous raconte où on en est.

La démarche QVT s’initie dès la création

Cela fait partie des raisons pour lesquelles nous avons choisi de nous créer en SCOP : ce format impose des règles directement en faveur des salariés, qu’on va impliquer beaucoup plus naturellement dans le projet d’entreprise. Les éléments de QVT qui en découlent sont donc nombreux !

On citera notamment la possibilité d’intégrer le sociétariat, qui permet à celles et ceux qui veulent s’engager d’avoir plus de possibilités pour s’exprimer et agir sur le contenu de leur travail, ou encore notre accord de participation qui prévoit la répartition d’une part des bénéfices (25% minimum) en faveur de tous nos salariés (les sociétaires décidant ensemble de la répartition des bénéfices)… Sans oublier le partage mensuel des tableaux de bord financiers à l’ensemble des sociétaires mais également des salariés, ce qui permet de suivre l’avancée des objectifs en toute transparence afin de mieux appréhender les enjeux stratégiques et financiers du moment.

La QVT, ce n’est pas juste un babyfoot, des apéros et une console de jeu

Eh oui, il ne suffit pas de mettre en place des actions d’animation internes pour faire de la QVT : il faut d’abord s’intéresser à la manière de travailler ensemble.

QVT chez Dowino

Chez nous, cela passe par beaucoup de choses :

  • Travailler sur des projets qui ont du sens : c’est la base de la QVT pour nous. Parce que c’est beaucoup plus facile de se lever le matin avec le sourire quand on sait qu’on va œuvrer pour l’intérêt général. Et vu que le choix des clients/projets se fait collectivement, nous sommes tous concernés et impliqués.
  • L’intelligence collective dans l’ADN de l’entreprise : toute l’équipe a eu une formation sur le sujet. C’est un outil de collaboration très puissant dont on ne peut plus se passer.
  • Des responsabilités tournantes sur certaines tâches comme la préparation et l’animation des réunions par exemple. Le fonctionnement en groupes de travail permet aussi à chacun de s’impliquer en fonction des ses envies et de ses disponibilités du moment.
  • Des formations : parce que l’amélioration continue passe par une formation régulière de nos salariés. Qu’il s’agisse d’intelligence collective, de mesure d’impact, d’ingénierie pédagogique, nous essayons de nous former à sur des sujets passionnants et surtout essentiels pour construire l’entreprise de demain !
  • Du télétravail : on accorde un jour fixe par semaine à chaque salarié + la possibilité de télétravailler davantage ponctuellement en cas de besoin personnel (hors crise sanitaire bien sûr).
  • Des horaires confortables sur lesquels on insiste parce que le droit à la déconnexion nous semble primordial à l’ère du tout numérique et qu’une bonne organisation nous semble plus efficace que des horaires à rallonge #pasdecrushcheznous !
  • L’ergonomie des postes de travail qui est adaptée à chacun·e.
  • Les DowiCP : ce sont des jours de congés supplémentaires offerts par l’entreprise en fonction des résultats. Parce que quand on a bien bossé et que ça a payé, on peut aussi s’offrir un peu de répit !
  • La météo des humeurs en début de semaine pour mieux gérer l’humain en fonction des états d’esprit de chacun. Le principe est simple : avant chaque réunion, chacun est invité à partager son humeur et ses émotions du moment. Parce qu’on travaille beaucoup mieux ensemble quand on sait comment chacun est luné. 😉
  • Les TOP/FLOP : c’est une boîte où chaque salarié peut mettre une contribution anonyme, pour prendre l’habitude d’analyser nos succès et nos échecs qu’on a trop tendance à oublier une fois passés. Et aussi pour s’appuyer sur le collectif et construire une meilleure « vista », tout en facilitant la prise de parole et la proposition d’actions concrètes. Cette boîte est dépouillée et analysée à l’occasion de notre bilan annuel.
  • Le “good morning” du matin : durant les périodes de télétravail liées à la pandémie, nous avons mis en place une visio-conférence informelle d’un quart d’heure avec toute l’équipe chaque matin avant de commencer le travail. Bien qu’encouragée, cette session reste facultative (notamment pour celleux qui ont encore des traces d’oreiller sur le visage 😉
Le télétravail chez Dowino : une démarche de QVT même en dehors de la pandémie !

Et bien sûr, tout cela est complété par d’autres initiatives plus classiques (forfait mobilité durable, sorties teambuilding… etc.), qui sont toutes aussi importantes pour motiver le collectif.

Quand la QVT rime avec créativité

Les actions QVT peuvent également être innovantes ! De notre côté, on a créé certaines initiatives qui fonctionnent très bien, et dont nous sommes fiers :

  • Le Dowilab : plusieurs jours par an sont dédiés à l’expression de la créativité des salariés à travers un ‘laboratoire’ d’expérimentations. Ils peuvent ainsi libérer leur créativité et proposer des concepts et des prototypes innovants, sans obligation de résultat.
  • Les Dowicafés : c’est un temps d’échange d’une heure tous les deux mois autour de sujets connexes au travail, dans un esprit très « café-philo ». Chacun peut proposer et animer un sujet. Et quelques fois, de nouvelles idées en sortent, auquel cas des actions sont mises en place. Le dernier en date était proposé par Julien : « Considérez-vous que l’action de DOWiNO est politique ? Et plus généralement, pensez-vous avoir une action politique à travers votre travail ? ». Nous on y a déjà répondu, mais vous, vous avez une heure.
  • Les Dowidays : nous consacrons une journée par an à une bonne cause pour laquelle l’ensemble de l’équipe se mobilise sur terrain (ce qui apporte également une dimension teambuilding importante). Par exemple l’année dernière, nous sommes allés au parc de Miribel Jonage avec l’association Randossage où nous avons collecté plus de 500kg de déchets.
  • Les Tuesday Tasty Taste : tous les collaborateurs sont invités à partager une découverte personnelle une fois par semaine pendant 30mn.

Bref, des initiatives peu coûteuses qui donnent encore plus de sens au travail de nos salariés.

Et ensuite ?

La QVT permet à la fois :

  • d’avoir une entreprise qui performe grâce à des salariés motivés ;
  • d’améliorer son organisation ;
  • d’attirer (et de garder !) les talents.

Bien que nous ayons déjà mis beaucoup de choses en place, il nous reste encore pas mal de travail sur des sujets aussi variés que les avantages sociaux ou encore le management qu’on veut améliorer en permanence.

Mais ce qu’il faut retenir, c’est qu’une démarche QVT peut s’initier et se développer avec peu de moyens au départ : seulement un peu de temps, de la bonne volonté, de la créativité… et une bonne pincée d’intelligence collective (pour nous en tous cas) !

Et vous ? Que faites-vous d’innovant en QVT ?

N’hésitez pas à nous partager vos bonnes pratiques !