Le serious game de l’autonomie

Pendant le confinement, un des plus gros défis auquel certains télé-travailleurs ont dû faire face était de gérer leurs enfants en bas âge tout en assurant leurs tâches professionnelles. Et bien sûr, c’était aussi le cas pour bon nombre d’entre nous chez DOWiNO.

Nordine a créé un jeu pour son fils de 5 ans et demi (que nous appellerons ici Jean-Rachid) pour l’aider à s’autonomiser plus rapidement durant cette période.

Un serious game éducatif crée pendant le confinement

Simplement appelé “Le jeu de l’autonomie“, il consiste en un ensemble de défis quotidiens à réaliser pour parvenir à gagner des points, convertibles en récompenses (comme de la monnaie virtuelle). Comme vous l’avez compris, ces défis journaliers sont des tâches simples pour lesquels il est attendu de l’enfant qu’il parvienne à les exécuter seul, et spontanément.

Par exemple :

  • écrire la date au tableau ;
  • débarrasser ses couverts ;
  • retirer ses chaussures et se laver les mains en rentrant ;
  • faire ses devoirs ;
  • ranger sa chambre ;
  • ne pas interrompre ses parents pendant qu’ils sont au téléphone ;
  • jouer une heure seul dans sa chambre ;
  • …etc.

Plus le défi est ardu pour l’enfant, plus il fait gagner de points. Certains défis sont marqués d’une astérisque, et ont la particularité de faire perdre le nombre de points qu’ils sont sensés faire gagner s’ils ne sont pas relevés avant la fin de la journée.

Inspiré par le système des bonus journaliers récompensant la fidélité des joueurs, le jeu permet de gagner (ou perdre) toujours plus de points par défi au fur et à mesure que les jours de la semaine défilent. Et au bout de 7 jours de jeu, on revient au barême du jour 1.

Les points gagnés peuvent être échangés contre des récompenses, allant d’un petit bonbon au diplôme de l’autonomie, le collectible le plus important car il est unique, et signe la fin du jeu !

L’octroi de la récompense était quand même cadré, avec un seul achat possible par jour. On voit qu’au passage, le jeu permet d’apprendre à un enfant les bases de la gestion d’un budget. #doublebonus

Les règles, le tableau de scoring et les récompenses étaient affichés sur le frigo (un bon vieux déclencheur comme on les aime quand on veut changer le comportement par le jeu).

Un jeu éducatif, qui reste un jeu avant tout

Bien sûr, Nordine a d’abord expliqué les règles du jeu à son fils, et lui a demandé s’il voulait bien y jouer et s’il l’avait bien compris. Il lui rappelle également régulièrement qu’il ne s’agit que d’un jeu, et qu’il peut l’arrêter quand il le souhaite.

Et bien le petit Jean-Rachid a tellement aimé ce jeu qu’il y joue encore aujourd’hui ! Et surtout, il est bel et bien devenu un peu plus autonome, et a acquis des réflexes plus qu’appréciables pour ses parents qui sont toujours en télétravail. Mais attention : ce n’est pas parce que ça a bien marché avec Jean-Rachid que ça fonctionnera bien avec tous les enfants de 5 ans et demi !

L’éducation par le biais des récompenses et des punitions n’étant pas une panacée pour nous (cf l’excellent ouvrage de Thomas Gordon “Éduquer sans punir”), il est important de rappeler que l’idée de ce jeu est plus de guider vers l’auto-discipline en s’appuyant sur les mécaniques de la gamification, que de manipuler les enfants avec des récompenses et des punitions systématiques : Jean-Rachid n’a rien à perdre (à part des points), tout à gagner, et peut jouer au jeu de l’autonomie sans obligation… en toute autonomie !

Cadowino !

Si cela peut vous être utile, nous sommes heureux de vous offrir ce serious game : il s’agit d’un simple fichier Excel que vous pouvez personnaliser à votre guise pour ajouter/modifier/supprimer les défis, les récompenses et l’équilibrage ! Pour ce dernier critère, mieux vaut être sensible au level design, au risque de se retrouver avec des scores qui montent trop (ou pas assez) vite.

Le jeu de l’autonomie v0.1

Une image contenant horloge, dessin, signeDescription générée automatiquement

 Télécharger ici

On peut aussi « mettre à jour » le jeu régulièrement (auquel cas il faut bien prévenir son enfant à l’avance, lui expliquer ce qui va changer, et lui demander son accord) !

On espère que vous serez nombreux à le télécharger, et surtout, dites-nous comment ça a fonctionné chez vous !